2010

Les jeux de l'été !

Grattez le cercle ci-contre

jusqu'à ce qu'il devienne

noir.

Sudokon

"...Achintya-bhedabheda-tattva: (simultanément et inconcevablement un et différent). Principe théologique védique définissant parfaitement la position de Dieu et de Ses Energies, l'un par rapport aux autres. Il est présenté par Sri Chaitanya Mahaprabhu en corroboration des Ecritures Védiques et de l'enseignement des acharyas. Il s'oppose fermement au monisme et mayavadisme exposé par Sankaracarya en ce qu'il définit la position de l'être vivant ou jiva comme, simultanément et inconcevablement (achintya), égale, mais aussi différente, de celle de Dieu ou l'Etre Suprême. Cela signifie que la position constitutionnelle du Seigneur Suprême et des âmes individuelles (jivas) par rapport l'une à l'autre est la même en terme qualitatif mais pas en terme quantitatif. En effet Dieu, Krishna, la Personne Suprême, demeure éternellement le Maître et Suprême et le jiva, serviteur et subordonné à Dieu. Ainsi, les jivas demeurent infinitésimales éternellement et sont susceptibles de subir l'influence de l'énergie d'illusion (maya) de Dieu, alors que le Seigneur Suprême, Lui, possède des qualités infinies et se trouve toujours au-delà de l'influence de maya, Son énergie d'illusion, qu'Il contrôle et domine éternellement. De plus, le point précédent, concernant l'individualité éternelle de L'Etre Suprême et des êtres vivants (jivas), réfute totalement les allégations des mayavadis selon lesquelles le jiva, l'âme individuelle, après avoir atteint la perfection de la réalisation spirituelle perdrait alors son individualité et se "fondrait" en Dieu ou le Brahman Suprême, devenant alors, selon eux, "Dieu"..."

Arriverez-vous à lire jusqu'au bout le texte, vé(ri)dique, ci-contre sans pisser de rire dans votre culotte ?

La religion étant une source inépuisable de fendage de gueule, saurez-vous lire ce qui suit sans pouffer ?

"Mon Dieu, je vous offre toutes les actions que je vais faire aujourd'hui, dans les intentions et pour la gloire du Coeur Sacré de Jésus; je veux sanctifier les battements de mon coeur, mes pensées et mes oeuvres les plus simples en les unissant à ses mérites infinis, et réparer mes fautes en les jetant dans la fournaise de son amour miséricordieux."

Le jeu des 7 différences ! *

* Merci de me faire part si vous en trouvez plus d'une, car, pour ma part, à part leur âge...

SUCREBLEU

patrick.cassagnes@aol.com

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player